CFJ

Dès le début du Centre de Formation Juridique, le succès est au rendez-vous en raison de la complémentarité parfaite de Stanislas et Benoît. Le premier met au service du Centre de Formation Juridique sa connaissance parfaite du milieu universitaire et donc des besoins des étudiants, sa capacité à juger un enseignant lors d’un recrutement, et son sens du relationnel. Le second se consacre pleinement à tous les aspects commerciaux de l’offre proposée ainsi qu’à toute la logistique rendue nécessaire par le nombre grandissant d’étudiants inscrits.

Mais à leur complémentarité s’ajoute aussi leur désir partagé d’apporter toujours plus à leurs étudiants en allant toujours plus vite ! Alors que l’enseignement dispensé était très « traditionnel », même pour les cours à distance (courriers postaux, usage du téléphone, street-marketing), Benoît et Stanislas développent leur première application informatique : un envoi de SMS à tous les étudiants concernés par un changement de planning, avec les informations exactes dont ils ont besoin, en un clic !

A partir de là, Benoît et Stanislas réalisent à quel point l’innovation informatique peut être mise au service des étudiants en droit qui suivent leurs cours, ce qui est totalement contre-intuitif à l’époque. Et ils se mettent au travail : l’un convainc les enseignants des avantages d’une telle démarche tandis que l’autre se plonge dans les modèles conceptuels de données.

Ensemble, ils élaborent les besoins pédagogiques en amont du travail de développement informatique. Avec une rapidité étonnante (dès 2006), Benoît et Stanislas sont à même de proposer à leurs étudiants une plateforme de e-learning comprenant des fonctionnalités adaptées à la formation et aux besoins de chacun. Aujourd’hui encore, le Centre de Formation Juridique se distingue des autres prépas grâce à son avance technologique. Le e-learning proposé par le Centre de Formation Juridique est parfaitement adapté aux besoins de ses étudiants.

Après une mission réussie, le Centre de Formation Juridique sera cédé au Cours Galien en 2012.